Visiter Dolisie

De Pointe-Noire jusqu’à Dolisie : que voir et que faire au Congo Brazzaville ?

Pourquoi faire la route de Pointe-Noire à Dolisie 

« Pour voir l’envers du décor : découvrir les petits villages pittoresques du pays, le système des douaniers qui est une caractéristique propre à l’Afrique Noire. Mais aussi pour découvrir le poumon de la nature, la beauté des paysages sauvages du Congo et pour voir la ville rouge du pays ».

Entre Pointe-Noire et Dolisie, il y a la nationale 1 qui relie ces 2 villes en environ 3h. La route est goudronnée, propre et traverse une multitude de paysages à découvrir. Il y a également le train pour ceux qui ont soif d’authenticité. Pour notre plus grand plaisir, nous avons pu vivre une véritable aventure parsemée de belles choses mais aussi d’embûches.

route de dolisie à Pointe nOIRE

1/ La découverte d’un village

C’est à la sortie de Pointe-Noire que nous avons fait une première halte. Au village, c’est bien sûr complètement différent du système urbain. Ici, comme en France ou dans toute zone rurale du monde, on vit de l’élevage, de l’agriculture et de la vente. Ici, on vend les fruits, les légumes, les boissons et autres bricoles sur le bord des routes.

village in Congo

little girl in Congo

Nous avons pu voir comment on récoltait et préparait le manioc. L’échange était très enrichissant.

le maniocCulture du manioc.

village au congo

2/ La découverte du Mayombe

Le Mayombe est un immense plateau, parfois montagneux qui s’étend sur le Congo Brazza, l’Angola, la RDC et jusqu’au Gabon. Le Mayombe est une immense forêt tropicale, parfois parsemée de savanes et a une histoire plutôt tumultueuse : c’est ici que des milliers de noirs ont péri en travaillant de force dans ce terrain si hostile à l’homme, pour pouvoir y construire la ligne de chemin de fer reliant Brazza à Pointe-Noire durant la colonie française. La France et également la Belgique ont été condamnés à un crime contre l’humanité.

Mayumbe Congo

Le Mayombe, c’est la forêt équatoriale par excellence, là où la faune et la flore sont rois. Une telle puissance qui se ressent dans l’atmosphère : par ces cris stridents d’insectes environnants, ceux des animaux et la lourdeur de l’humidité dégagée par la flore luxuriante. C’est la jungle, la vrai ! Je m’y sentais tellement vulnérable. Notre jungle parisienne à côté, c’est du « pipi de chat » comme on dit 😀

Le Mayombe Congo

foret eucalyptus congo

foret Mayombe Congo

3/ A la découverte de beaux paysages

Ce que j’ai adoré durant ce trajet, ce sont les différents types de paysages qui défilent : du terrain aride aux collines luxuriantes (à la Volvic), en passant par la grande forêt du Mayombe.

paysage au Congo

J’ai pu voir de magnifique vols d’oiseau dans tous les coins du Congo. Rien de plus majestueux que de participer à leur spectacle de voltige in the air 😉

Paysage près de Brazzaville

Arbre COngo

4/ Les embuches du trajet

Passons maintenant aux côtés négatifs de ce trajet qui a été en partie lié aux « douanes ». Ceux qui occupent ces lieux et qui arrêtent chaque véhicule sont les spécialistes du bakchich et augmentent considérablement le budget transport. Ce système est caractéristique de l’Afrique noire et exaspère la grande majorité de la population. Que font les politiques ? A quand cela va t-il s’arrêter ? En tout cas, nous avons vu l’envers du décors en haut, en large et en travers. Voici une réalité de l’Afrique ; et c’est en voyageant que l’on apprend à vivre avec et à relativiser, on ne peut que constater avec impuissance, que la corruption fait partie prenante du système sur ce vieux continent. L’astuce est de ne surtout pas s’énerver, de s’armer de patience et de ne pas trop céder aux désirs de ces monsieurs au risque d’y laisser un budget encore plus important que prévu 😉

Que voir et que faire à Dolisie ?

Dolisie, c’est la ville rouge du Congo et la 3ème plus grande du pays. Elle est appelée ainsi à cause de son sol corail et de la fine poussière rouge qui recouvre  les murs de chaque maison (il y a beaucoup de vent et de poussière). Je l’ai trouvé très jolie et plus agréable à visiter que Pointe-Noire. Entourée de montagnes, Dolisie se retrouve dans un cadre agréable, avec de belles ballades à prévoir à l’extérieur de la ville.

1/ Nous sommes allés dans le centre voir le grand marché couvert.

Un marché dans lequel on a essayé de nous vendre de l’antilope, du porc épic et autres viandes de brousse. Etant pas très attirée par ce genre de viande et l’odeur qu’elle dégage, j’étais plutôt intriguée par la façon dont elle se préparait. Du coup, c’était assez simple de sympatiser et de parler nourriture avec le vendeur qui essayait malgré mes nombeux refus, de vendre sa viande tant bien que mal.

Dolisie Congo

2/ Nous avons fait un tour dans les rues un peu plus excentrées

Au Congo, je crois que je préfère davantage les petites rues agréables en dehors des centres bruyants et pollués. C’est beaucoup plus agréable pour regarder l’ambiance locale et la vie de quartier.

Dolisie Congo

Dolisie, la ville rouge

La ville rouge a également beaucoup de bâtiments colorés, idéal pour faire de belles photos.

Centre ville de Dolisie

J’ai passé que très peu de temps à Dolisie, mais je compte y refaire un saut lors de mon prochain voyage au Congo pour découvrir le lac ci-dessous.

Le lac bleu à Dolisie

Source photo : crédit Florence Danne

  • Le mot de la fin

Une aventure comme on les aime en voyage : remplie d’émotions et parfois de petits couacs. Après ce festin de rencontres (douanières) et de beaux paysages, on garde un beau souvenir de l’Afrique atypique !

Après Dolisie, découvrez que voir et que faire à Brazzaville.

Avez-vous aimé l'article ?
[Total: 1 Average: 5]
Joanna

#traveladdict #entrepreneurship

View stories

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

4 comments